• Emma safranière

D'où vient le safran ?

Lorsqu'il me vient à parler de mon métier, je me rends compte, à la réaction de mes interlocuteurs, que souvent le safran on connait, mais sans plus. Certes, on connait l'épice mais comment arrive-t-elle jusque dans nos assiettes ? Là c'est autre chose !...


Alors un petit topo de temps en temps pour les plus intéressés sur cette épice, je suis partante...


La base, d'où vient le safran ? D'une fleur. L'une des rares épices à venir d'une fleur !

Ça commence bien et c'est attractif pour celui qui veut se lancer dans la culture non ? C'est certainement plus sympa et moins douloureux de cueillir des fleurs plutôt que des cenelles dans une aubépine ! Non ? En plus, il ne s'agit pas de n'importe qu'elle fleur, en Inde on la nomme "Fleur du Paradis", pas mal hein ? Donc une épice, dans une fleur et c'est le paradis ! Voila qui est dit et facile à retenir.


Cette fleur de safran, de 10 cm de hauteur environ, est obtenue à partir d'un crocus, le crocus sativus. Ce crocus n'existe pas à l'état sauvage et j'attire votre attention sur ce fait, car seul un safran dont l'homme est à l'origine se consomme, alors que celui que l'on trouve à l'état sauvage est vénéneux.



Pourtant, ces fleurs sont attirantes, quasiment identiques à celles que je cultive. Elles s'épanouissent à l'automne, comme mes petites protégées, on les nome "colchique d'automne" ou "safran des près" ou pire... "tue-chien" !!!


Donc prenez garde à ces colchiques vénéneux, regardez-les, admirez-les mais pour ce qui est du plaisir gustatif faites confiances aux safraniers !



Colchique d'automne




Ci-dessous, fleurs de safran de crocus sativus, comestibles, vous ne pouvez pas vous tromper, le pistil est rouge vif.





Voilà pour une entrée en matière, on se retrouve vite je vous raconterais ce qui se trame la-dessous!


A vite...