• Emma safranière

Plan « B »

Avec cette crise sanitaire qui ne passe guère il a fallut, comme tout le monde, s’adapter, improviser.

Pour ma part, alors que je m’apprêtais à me mettre aux fourneaux pour concocter les brunchs de nos visiteurs, mes plans ont été modifiés puisqu’aujourd’hui je suis toujours dans l’attente de la cuisine et de son équipement. Le délai de livraison n’a cessé d’être rallongé, pour cause un surplus de commandes des restaurateurs qui ont profité de la fermeture de leur établissement pour rénover leurs outils de travail.


Ce n’est pas faute d’avoir prévu un délai suffisant mais chaque semaine une nouvelle date de livraison jusqu’à ce qu’il faille se rendre à l’évidence, le Jas des Rochers version «Ferme à bruncher» ce ne sera pas pour cet été !




Face à cette difficile situation, mise en place du plan B : un job d’été, celui que j’exerce habituellement qu’en hiver, conductrice de télésiège, tout en continuant à satisfaire les commandes de safran et d’entretenir l’exploitation.



Je garde l’espoir d’être prête pour le mois de septembre et d’accueillir enfin les visiteurs désireux de découvrir notre lieux et d’en profiter.

Dans ces temps perturbés, plus que jamais restons positifs... n’est-ce pas ?😊





</