• Emma safranière

Quelle belle récolte !

Les années se suivent et ne se ressemblent pas… et en ce qui concerne les récoltes, elles fluctuent selon la date d’arrivée de la première fleur, la météo, l’équipe de bénévoles, les petits plus que l’on acquière avec l’expérience, etc, etc,…


Pour 2021, je dirais que tout s’est déroulé à merveille.

La récolte à démarré très tôt, le 30 septembre, ce qui nous a permis d’entrer dans l’automne au fil des cueillettes avec chaque jour des levés de soleil époustouflants et…

une végétation toujours plus lumineuse.

C’est donc sous le soleil exactement et gaiement que nous avons chargé nos paniers.


Tous les matins, démarrage à 7h45, seul le cliquetis des fleurs cueillis se faisait entendre, mais aussi le son de l’appareil photo lors de la prise de vue, car la beauté des lieux, de l’instant, impose un souvenir, un partage.


Ce moment de la journée est toujours mon préféré, malgré la posture affligeante, il nous plonge au cœur de la nature, c’est un réel partage, je me sens tellement privilégiée.



En ce qui concerne ma fine équipe de bénévoles, cette année encore tous fidèles avec un petit plus, une stagiaire qui m’a épaulé avec efficacité et sérieux, une fois encore je n’aurais jamais rêvé mieux !


Un petit échantillon… les drôles de dames !


Notre journée portes ouvertes à elle aussi été une réussite, nous avons pu honorer l’une de nos contreparties, celle choisie par nos contributeurs dans le cadre de notre crowdfunding. D’autres visiteurs intéressés se sont joints à cette joyeuse matinée et ont pu assister à notre première grosse floraison de la saison, plus de 7000 fleurs.

Elles étaient bien au rendez-vous.

A partir de là, le nombre n’a cessé d’augmenter et cela durant une semaine, inutile de vous dire combien la présence et le soutien de nos bénévoles ont été nécessaires. Les journées se sont enchaînées au rythmes des cueillettes, de l’émondage, du séchage dans une bonne humeur imperturbable. Certes nous avons des amis en or mais n’oublions pas aussi que le safran est appelé l’épice de la bonne humeur. Et croyez-moi le parfum qui flottait dans la salle de travail nous a tous enivrés.



C’est donc la veille d’un week-end pluvieux que je ramasse les retardataires et remercie dame nature pour ce mois fructueux.

Maintenant je vais troquer mes bottes contre mon tablier… bientôt les marchés de Noël pour rencontrer nos clients et ceux en devenir. Mes petites pâtisseries pour allécher et des échanges pour expliquer encore et encore la culture du safran et la magie de l’épice.

Quelques soient les étapes, de la terre à l’assiette, je me régale de partager mon aventure.


Je tourne donc la page et vous quitte avec les mascottes de l’année. Car Ernestine, la renarde du Jas des Rochers, a grandi et nous réserve ses apparitions en soirée, en privé. Cette année c’est Kybélé et Jah qui nous ont accompagné, ce n’est que le début...


Une belle récolte qui prédit des jours heureux, c’est certain 😉





32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout